Pour augmenter ses chances à la pêche, il est important de faire des nœuds performants. Ces ligatures permettent en effet de porter l’hameçon et le leurre. Lorsqu’elles sont bien nouées, elles permettent à l’appât de glisser librement, et facilitent aussi la capture des poissons. Il existe néanmoins une grande diversité de nœuds de pêche. Mais quels sont les plus couramment utilisés ? Plus de détails dans cet article.

Le nœud Palomar

L’un des nœuds que tous les pêcheurs doivent connaître est le Palomar. Très apprécié pour sa solidité, il est assez simple à nouer et procure une force de nœud intéressante. Le nœud Palomar est fait à la main avec une ligne doublée, peu importe la taille ou le type utilisé. Pour le constituer, il suffit de doubler le fil afin d’obtenir une boucle et de la passer dans l’anneau de l’hameçon. Il faut ensuite faire un nœud simple et serré, puis passer l’extrémité de la boucle autour de l’hameçon avant de tirer sur les extrémités de la corde pour serrer.

Le nœud de Clinch amélioré

Le nœud de Clinch amélioré ou nœud de cuillère fait aussi partie des plus utilisés. C’est d’ailleurs celui qu’apprennent la majorité des pêcheurs débutants. Cette ligature est idéale pour fixer une ligne de pêche à un hameçon, un émerillon ou encore un leurre.

Pour nouer le nœud de Clinch, il faut passer le fil à travers l’œil de l’hameçon et faire cinq tours avec l’extrémité libre. Ciblez ensuite la boucle la plus proche de l’œil de l’hameçon et ramenez-le à l’intérieur de la boucle. Une fois que cela est fait, vous devez tirer les deux extrémités de la ligne de telle sorte qu’elles soient bien serrées.

Le Clinch amélioré est un nœud assez solide, mais ne dispose pas de la même force que le Palomar. C’est néanmoins un excellent nœud pour poser les appâts de grande taille. Il peut donc bien vous aider à attraper les gros poissons, les spinnerbaits et les swimbaits de plongée profonde.

Le nœud d’Albright

Cette ligature gagne de plus en plus en popularité pour une excellente raison. Elle est assez forte, sensible, mais aussi très résistante. Elle a pour mission d’aider le pêcheur à relier des lignes de nature différente et se montre assez fiable sur les lignes avec de petits diamètres. Ce nœud est néanmoins très visible. En l’utilisant dans les eaux claires ou encore autour des poissons sous pression, la pêche peut être très infructueuse.

Mais l’avantage qu’il offre est la possibilité de relier des bas de ligne en fluorocarbone avec des fils tressés pour réduire la sensibilité. Il est quand même un peu difficile à nouer, mais est de loin la meilleure de toutes les ligatures. Sa résistance est en effet maintenue au fil du temps, même en cas  absence de points de pincement.

Le nœud de boucle

Le nœud de boucle est une ligature faite après avoir passé le fil à travers un œillet. Il consiste à associer bout à bout le leurre, l’émerillon ou l’hameçon à l’aide d’une boucle ouverte fixe. Ceci permet d’ailleurs de conférer une liberté de mouvement accrue à l’appât. Il peut donc être utilisé pour pêcher un poisson en lui laissant toujours assez de liberté de mouvement.

Le nœud de boucle est par ailleurs très facile à nouer. Il faut d’abord faire une première boucle en entrant le bout derrière le corps de ligne. Tâchez aussi de prévoir une longueur de fil suffisante et faites une seconde boucle en le faisant passer derrière la première. Vous devez ensuite placer le fil du bout entre les deux boucles puis faire passer la première derrière la deuxième. Il faut enfin tirer sur la première boucle pour serrer. Tâchez toujours de mouiller la corde avant de commencer le serrage, pour éviter que celle-ci ne se rompe.