Très riche en protéines et en vitamines, le brochet est un poisson consommé par beaucoup de personnes en France. Sa vitalité en fait d’ailleurs l’un des poissons les plus recherchés par les pêcheurs. Mais il s’agit de l’un des carnassiers les plus puissants des eaux douces. Celui-ci est aussi doté de la mâchoire la plus coupante. Il faut donc savoir comment le prendre pour ne pas se faire mordre. Pour ce faire, voici la meilleure approche à utiliser.

Glisser ses doigts sous l’opercule pour prendre le brochet sans se faire mordre

Les dents de brochets sont assez tranchantes. Une morsure peut donc être très grave et faire trop mal. Pour éviter que cela ne vous arrive, la meilleure solution est d’essayer la prise par l’opercule. Pour se faire, il suffit de glisser vos doigts sous l’opercule du carnassier lorsque vous souhaitez le prendre. Mais attention à ne pas les plonger trop loin vers l’intérieur. Il suffit d’insérer les bouts de vos doigts et le tour est joué. En envoyant vos doigts très loin, vous risquez de toucher les arcs branchiaux ce qui ne ferait qu’endommager le poisson.

Faire glisser ses doigts vers l’avant et pincer avec le pouce

Une fois que vos doigts sont sous l’opercule, il faut les faire glisser vers l’avant jusqu’aux extrémités. Vous devez faire en sorte qu’ils se faufilent entre l’opercule et les arcs branchiaux. Cette prise est plus facile à pratiquer sur les poissons les plus grands. Pour un brochet assez long, vous aurez plus de facilité à envoyer vos quatre doigts sous l’opercule. Ceci pourra vous conférer une bonne prise. Mais pour un poisson plus petit, il suffira de deux à trois doigts pour ne pas l’endommager.

Lire aussi  Maîtrisez les techniques de pêche à la cuillère pour des prises exceptionnelles

Lorsque les doigts sont bien placés dans le brochet, il faut poser le pouce sur le menton du poisson afin de le fixer convenablement. Au sein de la bouche du brochet, il faut aussi veiller à ce que votre index soit appuyé sur le pouce. Cela vous permettra d’avoir une bonne prise sur ce dernier lorsqu’il est trop lisse. Ceci est très important pour éviter que le poisson ne se détache et qu’il ne vous morde. Mais il faut aussi vous assurer qu’il ne tombe pas en cas de mouvement brusque en mettant un simple tapis de réception sous lui.

Bien soutenir le poisson

Glisser vos doigts sous l’opercule du poisson vous confère déjà la prise nécessaire pour le sortir de l’eau ou du tapis de réception. Maintenant, il faut toujours éviter que celui-ci ne soit suspendu uniquement par la mâchoire. Ceci n’est pas du tout agréable pour lui. Vous devez donc mettre votre autre main sous ce dernier pour mieux le soutenir. Cela vous permettra surtout de le maintenir en cas de mouvement imprévu. Il ne risque donc pas de vous mordre, de vous blesser avec ses nageoires ou de tomber.

Lorsque le brochet est bien stabilisé, vous pouvez facilement le décrocher et le mettre dans un récipient ou le photographier. Mais il faut surtout éviter d’envoyer vos doigts vers sa mâchoire. Même s’il est bien maintenu, cela ne prévoit en rien les mouvements de mâchoire. Le mieux à faire est de se servir d’une pince robuste que vous utiliserez pour saisir le triple hameçon et réduire tout risque d’accident.

Lire aussi  Pêche au sandre : comment leurrer ce poisson difficile ?

La prise par l’opercule est la meilleure façon de sortir un brochet de l’eau sans se faire mordre. Mais, il ne faut jamais oublier de soutenir le poisson par sa seconde main. Autre chose, si vous ne vous êtes pas encore bien habitué à la technique, le mieux serait de laisser une personne qui la maîtrise la pratiquer devant vous. Cela vous permettra de bien observer pour savoir comment bien le faire. Vous pouvez en outre commencer la prise du brochet avec une épuisette pour le décrocher et le photographier. Vous apprendrez ensuite à maîtriser la prise par l’opercule.